Location,TX 75035,USA

Chloé Jamet, nouvelle présidente du Parlement des Étudiants !

Chloé Jamet, nouvelle présidente du Parlement des Étudiants !

Le Parlement des Étudiants se dote d’une nouvelle présidence ! Après avoir été élue par l’Assemblée générale de l'association, il y a quelques jours, Chloé Jamet préside désormais le Bureau national du Parlement des Étudiants. Place aux présentations…

Qui es-tu ? D’où viens-tu ? On veut tout savoir !

J’ai 20 ans, et après une licence en Histoire à la Sorbonne et un Bachelor à Sciences Po Paris, j’ai vécu au Liban dans le cadre d’un échange universitaire.  À la rentrée, je débute un master en Relations Internationales et Sécurité à Sciences Po Paris. En parallèle, je prépare les concours du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères.

Comment as-tu connu le Parlement des Etudiants ?

J’ai découvert l’association sur les réseaux sociaux grâce à un ami rencontré lors de Model United Nations à Grenoble, ma ville d’origine, et qui était Secrétaire général du Bureau national de l’époque. J’avais également suivi de loin les activités de la section de Grenoble.

En 2017, le Bureau national recrutait des Chargés d’activités pédagogiques, pour mettre en place des séances sur le thème des élections, de la Constitution ou des libertés dans des collèges et lycées. C'est ainsi que j'ai débuté ma première expérience au sein du Bureau national. C'était passionnant, en particulier les rencontres pédagogiques organisées avec le lycée de Villiers-Le-Bel, où nous avons organisé un concours d’éloquence, et débattu de nombreux sujets civiques.

Tu es ensuite devenue chargée de la coordination nationale. Peux-tu nous en dire plus ?

Lors de ma deuxième année au sein du Bureau national, on m’a confié la mission de coordonner le réseau des sections, c’est-à-dire d’apporter un soutien administratif aux nouvelles sections, de faire le lien entre elles et le Bureau national, et surtout d’organiser les événements clés du réseau : les Assemblées générales et la Rencontre nationale.

J’ai adoré ce poste, qui m’a permis de rencontrer les président(e)s, mais aussi les participant(e)s, et d’assister à mes premières Simulations parlementaires, à Lille et à Paris. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé à quel point l’association motivait de nombreux étudiant(e)s à prendre la parole, à se dépasser, et à prendre des responsabilités.

Le moment que je retiens en particulier de cette année est la Rencontre nationale, organisée dans les locaux de la région Île-de-France puis dans la salle Colbert de l’Assemblée nationale, qui a regroupé environ 80 participant(e)s.

En 2019, tu es partie au Liban mais tu as quand même tenue le poste de Secrétaire générale à distance. Peux-tu nous expliquer quelle a été ta mission au cours de cette année ?

2019 a été une année très particulière pour le Parlement des Étudiants : l’association fêtait ses 5 ans d’existence. Le Secrétaire général de l’époque, Romain Joly, a été élu comme nouveau Président de l’association, et m’a proposé de prendre la suite à ce poste.  Durant l’été, avec le nouveau Bureau national, nous avons fait un important travail de fond pour permettre à l’association de s’épanouir au mieux dans les prochaines années, comme par exemple l’ajout d’une Charte d’Inclusivité à notre Règlement intérieur.

Tenir mon poste à distance a été un défi personnel : travailler avec un Bureau que j’avais rencontré peu de fois, et même jamais pour certaines personnes, n’est jamais très simple. J’ai donc passé beaucoup de temps par visio-conférence. Je m’enthousiasmais de revenir pour un week-end à Paris à l’occasion de la Rencontre nationale, qui promettait de battre tous les records : les 200 places disponibles avaient été épuisées en quelques jours par nos participants plus motivés que jamais…

Cette fin d’année, unique, a ensuite été consacrée à clore les activités des sections par l’organisation d’une Assemblée générale, et la production du premier Livre Blanc de l’association, qui regroupe tous les travaux des sections !

Quelles sont les grandes orientations que tu souhaites donner à ta présidence ?

Le Parlement des Étudiants a déjà été co-présidé par des femmes, mais je suis la première femme Présidente de l’association à proprement parler ! L’année passée, on comptait seulement trois présidentes de sections, pour treize présidents : on retrouve ce déséquilibre dans les présidences de groupes et en général dans la prise de parole. Chacun et chacune doit avoir l'opportunité de pouvoir exprimer ses idées, et le Parlement des Étudiants a un rôle à jouer. 

En parallèle, l’association est aujourd’hui composée en très grande majorité d’étudiant(e)s en droit ou en sciences politiques : j’aimerais démocratiser l'association pour que d'autres jeunes, de tous horizons, nous rejoignent ! Pour proposer des solutions concrètes à ces questions de diversité aux sections, une vice-présidence va être créée au sein du Bureau national : rencontres avec des élues, actions de communication ciblées, véritables formations en légistique…

Un autre objectif de ma présidence sera d’accompagner les sections vers des Simulations parlementaires et des événements encore plus proches de la réalité parlementaire française : l’organisation de navette entre deux sections travaillant sur un même texte de lois, l’organisation de conférence sous la forme d’auditions parlementaires… 

Aussi, sur le modèle des débats des municipales organisés dans certaines de nos sections cette année, nous allons continuer à rapprocher les jeunes des élections françaises : cette année est en effet bien remplie électoralement parlant, avec les élections sénatoriales en septembre, et régionales et départementales au printemps !

As-tu un projet que tu aimerais réaliser ?

J’aimerais poursuivre la création de nouvelles sections : aujourd’hui, notre réseau compte 16 sections en France métropolitaine. Certaines régions françaises n’ont aucune section du Parlement des Etudiants, en particulier dans les territoires d’Outre-Mer !

Dès lors, la rentrée 2020 sera unique : notre association, qui avait pour vocation de rassembler des jeunes pour débattre, va devoir apprendre à trouver des solutions face à la distanciation sociale imposée par la crise actuelle … Toutefois, je ne doute pas que l’année qui s’annonce sera l’occasion pour nos sections d’innover !

Comment peut-on te contacter ou te suivre ?

Le plus simple est de m’envoyer un mail à chloejamet@parlementdesetudiants.fr … Sinon, tous les réseaux sociaux de l’association (Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn) vous attendent !